Le pouvoir de l’information

Si vous avez vu la série The Wire vous voyez le pouvoir d’action qu’a la police lorsqu’elle arrive enfin à mettre les malfaiteurs sur écoute et à scanner leurs communications. Imaginez que vous travaillez chez facebook (même pas besoin d’être à la NSA) et que vous ayez accès au graph social de l’humanité connectée sur FB. Vous pouvez voir n’importe quel historique de messagerie, chat, les liens des réseaux, les amis en communs, vous avez même accès au tissu des relations grandissantes, tagguées et avec le nombre de like, de commentaires par utilisateurs. Imaginez qu’en 3 clics vous êtes capables de tracer toutes les relations en France et dans le monde d’une personne, que vous avez accès à toutes les ips et navigateurs par lesquels il/elle s’est connectée.

Vous savez en 3 minutes plus que les policiers dans toute la série qui mettent 8 épisodes à obtenir une mise sur écoute pour un téléphone ou des bippers.

Nous ne comprenons pas bien ce pouvoir car nous ne sommes pas conscients de ce qu’il représente. Imaginez, vous pouvez tracer les liens, les nouveaux liens, les réseaux, les messages, les mots clés, voir les plus fulgurantes évolutions de likes, de partages, les tendances… Tout cela est déjà faisable de façon ouverte sur twitter car twitter est ouvert, c’est le jeu. La différence : tout le monde y a accès.

Vous vous rendez-compte de la mine d’or comportementale que cela ouvre? Vous connaissez en 2 clics les réseaux, les têtes de réseaux, les plus influents, les plus aimés, vous voyez les réseaux se connecter, les pubs qui marchent, les messages qui marchent, les tendances qui marchent à une heure précise sur une communauté de valeur précises, qui se positionne pour le bijoutier de nice, qui contre, qui aime les quenelles, qui non, qui aime Sarkozy ou Hollande etc..

En recoupant avec les goûts et les couleurs, les likes de films, de livres, vous pouvez dresser des profils types de comportements, des segmentations par âge, goûts politiques, religion, aversion au capitalisme etc.. le parfait arsenal pour avoir une carte claire des interactions humaines, des « forces en présence ». Si vous avez vu House of Cards, vous savez comment les politiques mappent les territoires et les intentions de votes pour savoir où utiliser leur budget et sur quels points clés communiquer.

Cela nous dépasse en général car nous n’avons jamais connu cela auparavant, la traçabilité de toutes nos conversations publiques et privées.
Cela nous dépasse car nous n’avons pas cette conscience du réseau et de vision holistique d’un organisme dynamique de foule.
Cela nous dépasse car nous sommes du côté des observés et non des observants.

Dans le jeu du Tao il y a cette carte « que feriez vous si vous étiez invisible »?

Et vous, que feriez-vous si vous aviez accès à toute cette information?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *