2013, argent l’ancien et le nouveau : un Homme nouveau

Si je me retourne pour regarder 2013 depuis son début, ce fut une année vivante, riche, très riche en événement forts et intenses. Des espoirs, des déceptions, des nouveautés, des changements majeurs.. et surtout une grande sortie du tunnel monétaire :
2013 c’est l’année où j’ai gagné de l’argent euros et l’année où notre projet monnaie pour l’Île de France a vu le jour, soutenu et financé par la Région.
2013 fut une année profonde dans l’apprentissage de l’amour, de la vie à deux, de l’évolution avec Chloé.
2013 fut une année riche pour le Masculin, ma part masculine avec le Festival du Masculin, le stage Tantra Homme, ma participation au cercle d’Hommes.
2013 fut une belle confirmation pour la musique avec la progression douce et qualitative de SEML et une reconnaissance de la beauté de ce que nous avons créé
2013 fut définitivement l’année où j’ai compris que j’étais entrepreneur, créateur.

Chloé et ZouJanvier Pas de Nantes : la vie à 2

En Janvier, alors que j’avais tout préparé pour partir à Nantes, travailler sur le projet de monnaie locale, je comprends assez vite que cela ne se fera pas et que je resterai à Paris. Nous habiterons donc à 2 dans mon appartement avec Chloé. C’est aussi chouette que flippant pour moi et je vais passer 9 mois à vivre avec Chloé dans une nouvelle configuration qui m’était inconnue jusque là!

Février : Séminaire sur les futures leaders mondiaux sur l’intégrité en Turquie.

Un séminaire sur-puissant d’une semaine, une plongée au fond de mon intériorité, une semaine qui dure un siècle, une intensité de chaque instant.
Le professeur Stefano d’Anna a créé une école pour X-Men, ayant lui même écrit un livre appelé l’école des Dieux, il a réuni autour de lui une équipe protéiforme : musique, gym, théâtre, psychologie transpersonnelle, philosophie grecque pour aller nous questionner sur notre rêve pour le monde et notre intégrité. Aller chercher au fond de nous ce qui fait des individus indivisibles, incassables et des futurs leaders pour le monde.

Mon rêve : créer un monde de coopération dans les 5 ans à venir.
Je n’ai rien vue de la Turquie, mais j’ai voyagé à l’intérieur de moi dans mes peurs, mes rêves, mes ombres et des endroits où je n’étais jamais allé. Je recommande le voyage à ceux qui rêvent grand : http://futureleadersfortheworld.com/

OuiShare Fest en Mai

3 jours d’événementiel à haute pression pour relier les acteurs européens et français sur l’économie collaborative. Être présent avec OuiShare pour organiser, fédérer, gérer cette communauté florissante de jeunes entrepreneurs qui partagent sous toutes les formes. Un superbe événement, très intense pour moi avec de nombreux rôles et casquettes qui m’ont permis de faire vibrer toutes les parties de moi : initiation au Wutao, petit concert d’alto, table ronde sur les monnaies, atelier sur les banques du temps, organisation d’événement, briefing d’équipes etc.. Mon moment préféré : pouvoir remercier sur la grande scène Antonin pour sa vision, les cofondateurs et inviter petit à petit sur la scène tous ceux qui ont fait de cet événement une réalité.

Être assistant du stage Tantra Homme avec Jacques Lucas

Départ à Montpellier pour 4 jours avec une trentaine d’Hommes. 4 jours pour découvrir le masculin qui est en nous, pour découvrir et rencontrer des frères, partager des moments intenses en humanité et comprendre qui je suis. J’étais cette fois-ci assistant dans le staff de Jacques Lucas. Un honneur d’accompagner ces Hommes dans leur passage, un vrai régal d’être là avec eux, pour eux, présent. J’ai eu la chance de leur offrir une initiation au Wutao le dimanche matin et j’en garde un souvenir puissant et magnifique. Je recommande ce stage à tout homme qui veut se découvrir, se connaître et découvrir le masculin qui est en nous.
>> http://www.horizon-tantra.com/stage-homme-tantrique.php

Juin : j’ai gagné de l’argent, enfin!

Grâce à mon travail pour la ville de Nantes dans le partenariat européen CCIA et à ma collaboration avec Citizen Can, me voici sorti du tunnel monétaire et je l’annonce officiellement en donnant les chiffres de ce que j’ai gagné. Cela change beaucoup de choses et l’expérience est intéressante pour quelqu’un qui parle de monnaies complémentaires, de vivre sans, et finalement de gagner des Euros.

OuiShare Summit à barcelone : 5 jours pour fédérer et structurer la communauté

Magnifique moment de fête avec la communauté OuiShare en interne. J’ai accompagné mon ami Cristobal dans l’accueil des membres et la gestion de l’espace pour faciliter les échanges, les rencontres et l’ADN de l’événement. Un régal de jeunesse, d’être à ma place dans ce rôle et un beau moment de constructions avec ceux de mon âge.

 

 

Masculin-Masculin! Le 1er Festival du Masculin en Juin 

Génération Tao et le Centre Tao à Paris m’ont permis de co-organiser le Festival du Masculin. Une aventure commencée à la suite du 1er Festival du Féminin, l’occasion pour nous d’inviter les hommes à se rencontrer, mais pas que, d’inviter les femmes également à découvrir leur polarité masculine. Un beau WE avec des intervenants venus des 4 coins de France et de Belgique, des sujets pointus, des ateliers vivants et une dynamique magique avec les 80 participants qui sont venus goûtés à notre recette. Un grand challenge pour moi d’être là, d’animer, de parler devant tous ces hommes, d’occuper mon rôle sans avoir peur, d’être à la hauteur.
Les rendez-vous au Centre ne manquent pas et j’ai également aidé dans l’organisation sur les 2 festivals du féminin. Cette année marque également ma participation à un cercle d’Homme du réseau Homme. Et puis c’était aussi ma 2ème année en tant qu’instructeur Wutao et j’ai eu le plaisir de retrouver toute la tribu du Wutao à l’occasion des 4 WE de formation continue.

Ecrire, devenir expert reconnu sur la monnaie

En Juillet, j’ai posé les premières pages du livre dans un coworking magique dans le Vercors organisé par mon amie Shabnam avec Stéphane, Anna, Mathieu & Vincent. Une équipe de choc, chacun avec son projet. J’ai pu me concentrer et accoucher des premiers chapitres de mon livre. Comment expliquer en 60 pages l’essence de ce que j’ai compris? Comment expliquer à quelqu’un qui n’y connait rien et ne s’y est jamais intéressé en quoi ce sujet le concerne, l’implique et l’influence chaque jour?
Découverte pour moi du travail de précision, d’orfèvre qu’est l’écriture d’un livre avec des questions profondes telles que : finalement, c’est quoi ce que j’ai à dire? une vraie étape de recherche intérieure, d’affirmation sur quel est mon message et qu’est-ce qui est superflu, trop complexe et qui n’aura pas sa place dans ce livre qui se veut grand public.
Recherche d’expertise également avec la demande de CIR sur la masse monétaire et la matrice de création de monnaie liée aux richesses réelles. C’est la pierre philosophale de mon travail sur la monnaie : finalement, à quoi on va donner du crédit, de la monnaie pour quelle richesse créée? un projet rentable? du bienfait? du bonheur? Comment on fait pour que cette convention inventée par l’homme, la monnaie, reste en lien avec la richesse réelle et ne créée pas de bulles?

>> http://www.zoupic.com/2013/09/02/le-pouvoir-de-creation-monetaire/

Magnifiques vacances à 2

Partager le Wutao avec Chloé aux Arcs, partir un mois avec elle en voiture, rendre visite à nos amis du Sud, dans les rivières, les fêtes traditionnels, les jams sous la tente, les baignades multiples et variées. Un beau mois de respiration, de création aussi avec la chanson du Wutao, la vidéo du Wutao qu’a fait Chloé, la chorégraphie des enseignants du Wutao sur la place du Soleil, un moment très fort pour tous, pour Pol & Imanou, créateurs du Wutao de voir 20 de leurs élèves offrir une prestation. Le rêve devenu réalité.

à venir, une Vidéo Wutao Hommes

Symba IDF : la naissance d’un Lion

C’est l’aboutissement de mon investissement sur les monnaies, l’incarnation concrète et tangible : la naissance du projet Symba, cette monnaie inter-entreprise pour l’Île de France. Ce qui est magnifique dans ce projet, ce sont les personnes avec qui je le créée. Ce qui est impressionnant, c’est la façon dont nous travaillons : nous sommes tous dans nos structures respectives avec nos spécificités et nous coopérons dans une belle symbiose. Aucun de nous ne peut réaliser ce projet seul : nous avons besoin des uns des autres pour le mettre au monde. C’est aussi ce que nous proposons dans la monnaie : se relier car seuls nous n’existons pas, nous avons besoin les uns des autres et Symba vise à relier et fédérer toutes ces entreprises et organisations qui font du bien au monde, aux humains, à la nature. La joie de savoir que ce projet prend racine sur le territoire où je vis, la région la plus symbolique de France, la plus grosse aussi et cette graine qui va devenir peu à peu un énorme projet politique de changement de société… à suivre..

1525701_10152154072787059_979010387_n

Les conférences et les interviews

Cette fin d’année a été riche en sorties terrain pour rencontrer les acteurs d’Île de France, mais à Nantes aussi, ces acteurs qui bougent, s’intéressent au sujet, veulent créer leur monnaie car ils ont compris que notre monnaie ne marche plus et qu’elle créée plus d’inégalités qu’autre chose. Des sorties riches, pour présenter, transmettre, former ou plutôt déformer les croyances des uns et des autres sur la monnaie. De belles rencontres avec toutes ces âmes qui sont déjà sur le chemin d’une économie plus vertueuse.
Pour moi une belle sortie de ma grotte, l’heure de transmettre, d’améliorer mes power points et de regarder quel chemin je prends pour expliquer le plus simplement possible, le plus sincèrement ce que je comprends de la monnaie, des monnaies et de donner les clés pour que chacun puisse s’approprier le sujet.

Et en fil rouge : la musique

Que ce soit chez Adel, la chanson du Wutao, les chansons avec Miam, les festivals et concerts de Chloé, la sortie de la 2ème compile de SEML, les interviews radio/presse, la sortie collective à Eindhoven. La musique a rythmé cette année 2013 sous ses diverses formes, à chanter, à jouer, à danser et à préparer des projets pour vibrer.. Une fantastique année de musique et une joie de progresser à l’alto.

>> http://whyd.com/u/4ff5c14d7e91c862b2a7c2ba/playlist/1

Chloé Zou CDLN

Quand je regarde derrière, 2013 fut une belle année. Merci pour toutes ces rencontres, tous ces moments, toutes cette expérience et en route vers 2014!

J’ai un cadeau musical pour vous

Dès que j’ai entendu Chloé Cassandre chanter chez Adel, j’ai eu envie de partager et faire découvrir cette vibration que j’ai ressenti quand elle chante. Sa voix, sa nudité, sa générosité. Ce Don. L’envie de la faire connaître. L’aider à fleurir dans d’autres champs avec plus d’espace, plus de soleil et plus d’eau.

L’idée était de filmer Chloé dans un milieu naturel, en profitant des pianos dans la ville « Play me I’m Yours ». Après un échec cuisant devant le piano en face du café Chéri(e) dont les touches blanches sont restées entièrement collées suite à l’humidité, nous finissons par faire un duo de piano chinois. Exotique, sympa, mais ce n’est pas ce qui était prévu..
Ne renonçant pas, nous prenons la direction du Parc de Belleville pour enregistrer quelques chansons. Nous arrivons au piano qui est entouré du groupe de gospel qui termine sa répétition. Un Summertime plus tard et Chloé fait une entrée remarquée, les bras croisés. L’espace s’ouvre et l’invitation lui est faite de jouer ses morceaux. Au milieu d’un mélange familidominical, Chloé a d’abord envoûté la foule avec sa reprise de Satie. Rejoint par Francisco Cordovil, guitariste tranchant et bien aiguisé, le duo saisit tout de suite l’attention de l’auditoire. Les visages sourient, les jambes balancent, le groupe de gospel est scié. On lui demande son nom, où on peut la retrouver. L’onde diffuse, la magie fait son effet. Deux chansons plus tard, il est déjà temps de lever le camp pour aller  chez Adel où ils joueront le soir même.

 

Chloé & Francisco

Sur la route,  une envie, un défi. « Ca vous dit de jouer Marlon Brando en marchant? » Je les libère de leurs sacs, je prends la housse de guitare et c’est parti ça tourne, les cigarettes fument encore, j’allume la caméra.

 

 

Le naturel et l’authenticité l’emportent, il n’y a rien à faire, juste les suivre, ce sont eux qui vont guider la chanson et la caméra. Le reste se fait tout seul. C’Est. A peine la prise terminée, j’ai conscience de la chance que j’ai et du moment que nous venons de vivre. L’expérience est réussie, c’est dans la boîte.

Il n’y a plus qu’à vivre un dimanche soir chez Adel pour clôturer et fêter le tout.

SEML, naissance d’une onde

Il y a près d’un an, fatigué de partager des tracks de musique électro sur les murs facebook de mes amis Vincent et Mathieu Ribault, je décide de créer un groupe, un endroit où chacun viendra apporter et puiser dans le pot collectif. Pour faire sourire et donner la couleur, je cherche un nom qui représente l’intention de départ. Ce sera un groupe où nous, amoureux de la musique électronique, partagerons les tracks les plus douces qui nous font vibrer : un groupe ouvert sur l’autre et sur la rencontre à travers la musique.

Sweet Music Electronic Lovers était né.

 

Logo voté par la communauté suite à un concours avec 20 logos proposés et plus de 100 votants. Crédits : Hugues Duplessy

 

Commencé à 3, puis 4, puis 5, chacun va progressivement inviter ses amis à rejoindre le groupe : la communauté prend alors forme. Un esprit unique et pourtant si simple : le partage des bonnes trouvailles et des petits délices, la joie de faire découvrir ou de retrouver des chansons qui nous chatouillent les oreilles, nous font onduler la colonne ou nous délient les jambes.

1 an plus tard, nous sommes plus de 700 à partager au quotidien ces petits cadeaux.

Ainsi, SEML existe pour nous permettre le partage et la découverte de ces pépites, et inviter à la rencontre de ces autres amoureux que nous côtoyons sur le groupe. Notre mission en tant que créateurs et administrateurs du groupe est de garder cet esprit et de fournir des supports pour que l’esprit fleurisse.

Le reste se fait tout naturellement.

Electronic Music Lovers : ok, mais Sweet c’est quoi ?

Puisque définir l’esprit de ce qui est Sweet et de ce qui ne l’est pas est très subjectif, voici un petit tour d’horizon réalisé par nos membres aguerris qui sauront vous faire déguster leur préparation. Bon voyage !
La playlist est à découvrir sur le blog du Phonographe.

Le groupe Facebook

Le groupe Facebook : http://www.facebook.com/groups/s.e.m.lovers/
Le Soundcloud avec les dernières mixtapes : http://soundcloud.com/s-e-m-lovers

Au-delà de l’aventure du groupe, c’est aussi une aventure sympa pour moi, de poser une gouvernance avec les amis avec qui j’ai créé le groupe, de trouver un modèle de transparence vis-à-vis de la communauté, de trouver une répartition des richesses qui rende à la communauté autant qu’elle nous donne et de vivre, appliqué à la musique électro, ce que je prône dans des univers différents. Expliquer aux différents acteurs que partager et dupliquer ne vide pas de la valeur, mais au contraire, renforce les liens.. expliquer aux DJs et aux fans que ce qu’ils font à de la valeur pour les néophytes, que nous avons besoin les uns des autres… bref une chouette aventure qui vit son bout de chemin.

Stoops and basement from racontage

Un bon ami à moi, Oziris alias Pierre Neveu avec qui je jouais à Quake 3 dans une époque qui parait déjà une autre vie maintenant a continué de faire de la musique. A l’époque il me faisait découvrir reason et des sons sortis tout droit du cosmos. Aujourd’hui, pour la première fois il les enregistre sur des galettes de type Vinyle. Avec Brako, constitués sous le nom de racontage, ils viennent de sortir leur première galette. C’est en édition limitée, c’est une grande première pour lui et je ne peux être qu’épaté par les progrès qu’ils ont fait, et le plaisir de voir qu’il continue sur sa voie.

Plutôt que d’en parler des heures, voici un extrait, laissez vous bercer les oreilles, si on peut dire 🙂

On peut le trouver et le commander chez Nuloop ou Juno

Et puis allez faire un tour sur le myspace pour en découvrir d’autres. La version numérique de stopp & basement devrait être disponible fin juin.. à suivre!

Storyus.fr & moi, le duo prend forme

Je vous l’avais dit, j’ai rencontré Dominique Nugues via ce blog, et puis tout est allé très vite. En 15 jours nous nous mettions d’accord sur ce que nous allions faire, comment  nous pouvions interagir et cocréer une émission qui parle des flux verticaux, historiques, religieux, de conscience et d’inconscient au travers des siècles, et puis les flux horizontaux, qui sont plus ma spécialité: énergie, environnement, économie etc..

Storyus de Dominique Nugues

Quelques mois après, storyus.fr naissait et nous avons réalisé deux enregistrements. Storyus est donc l’initiative de Dominique Nugues. Grâce à l’outil radio, il navigue à la recherche d’intervenants, d’informations pour partager et éclairer les problématiques modernes en liant la culture et l’esprit, le visible et l’invisible. Il est très actif au niveau local, en Normandie, acteur social et culturel, en lien avec les actions et les politiques qui s’agitent là-bas.

Nous avons fait un premier enregistrement sur la musique, l’histoire du support musical et la numérisation, comment tout ceci a évolué radicalement depuis la naissance du bit et du digital. Rareté et abondance, comment les deux mondes communiquent et ce que cela implique pour les business model qui s’effondrent aujourd’hui comme la presse, la musique etc.. Vous trouverez

Impact du numérique sur l’industrie de la musique

Vous verrez que Dominique travaille méticuleusement et sépare les parties, en enrichissant le contenu avec des introductions, et parfois des médias, de la vidéo, du texte, des liens pour approfondir la ballade.

De ces échanges est né un partenariat, qui nous lie dans un lien réciproque de confiance, nous nous aidons, moi à communiquer sur sa radio, son travail et à le mettre en lien avec les initiatives et les acteurs qui seraient susceptibles de l’intéresser, et lui diffuse mes travaux. Dominique diffuse sur radio bazarnaom, une web radio normande sympathique.

Les monnaies complémentaires

Récemment, Dominique me recontacte pour me faire parler des monnaies complémentaires. Il a l’intuition que c’est un sujet clé, mais il ne sait pas bien en parler ou ne se trouve pas légitime pour appuyer ses idées auprès du conseil régional avec qui il a rendez-vous. Il me demande si on peut enregistrer un échange, qu’il diffusera alors à ses intervenants. J’accepte avec grand plaisir, et c’est le début d’un échange de 45 minutes sur la monnaie, l’économie, les SELs, le SOL, les subprimes, l’optimisme qui m’habite et qui me donne confiance dans l’avenir. Nous balayons d’un sujet à l’autre en zoomant du global au très local, je me perds dans les chiffres exactes du ratio de Bale, les proportions de masse monétaire et autres chiffres que je connaissais autrefois par coeur, peu importe, l’esprit est là, la couleur est donnée. A écouter tête reposée! Vos commentaires et questions sont les bienvenus!!

Les monnaies complémentaires – Interview pour storyus.fr by zoupic

Storyus – zoupic, une histoire à suivre…

John Makay ces héros

Une petite vidéo sympa faite par Attic Addict que je découvre en même temps que vous du groupe dans lequel joue mon frère: John Makay composé de Romain et Charles.

Mon grand frère dont je suis si fier joue à la batterie, les caméras tournent et clignotent, mais ça reflète bien l’esprit de leur musique. Viendez les voir en concert, ou aller jeter un oeil sur leur myspace: http://www.myspace.com/johnmakay

John Makay from Attic Addict on Vimeo.

Vous pourrez aussi les retrouver sur facebook