conscience,  Libre

Le nouvel homme

Face au vent, la branche plie mais ne rompt pas.
Face à ses parents, l’enfant s’adapte mais ne casse pas.

Né dans la famille qu’il a choisi, il grandit petit à petit
Nourri à diverses sources, il pousse sans jamais s’arrêter.
Une fois adulte, il peut revenir sur ses pas.

pour retirer les clous restés enfoncés là.
pour ouvrir les blessures et y mettre du sparadrap.

Fort de ce qu’il a transformé, il promet de ne pas le répéter.

De sa blessure est née une force.
ce qu’hier encore saignait, aujourd’hui l’aide à briller.

L’adulte est devenu Homme,
Quel beau chemin depuis le petit bonhomme.

Bienvenue au nouvel Homme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

); ga('require', 'linkid'); ga('send', 'pageview');