Si j’étais vous, je lirai l’alternative nomade

S’il y a quelqu’un à l’heure actuelle que j’aime lire et qui me nourrit vraiment par sa réflexion et avec qui un ping-pong est possible, c’est Thierry Crouzet. Il écrit sur son blog ses réflexions, son cheminement pour entrer dans l’ère du flux, de la fluidification de l’information et plus généralement de notre société. Militant, alter, provoc, il dit ce qu’il pense et il pense ce qu’il dit. Il a écrit 2 livres que je n’ai pas lu mais qui lui ont valu un certain succès sur le net: le cinquième pouvoir et le peuple des connecteurs qui traitent tous les deux de la place d’Internet dans notre société et de ce que cela implique.

Thierry cherche comme beaucoup d’autres comment vivre de son art, comment monétiser son blog, sans mettre forcément de barrières à l’entrée. Il cultive une passion pour le partage et l’échange, la décentralisation, l’enrichissement bilatéral, mais comme tout le monde, arrive un moment où la reconnaissance et l’amour ne suffise pas à se nourrir. Dans son dernier livre? oeuvre? je ne sais quel mot utiliser, il a publié en 5 parties au fur et à mesure de ses avancées la beta de son nouvel ouvrage: l’alternative nomade.

Aujourd’hui le livre complet est disponible pour la modique somme de 5,50€ et je ne peux que vous le recommander chaudement. D’abord parce que le livre vous apprendra bien des choses, et aussi parce que c’est une manière de soutenir un auteur qui essaye, qui teste, qui vit autre chose, le partage avec ses lecteurs, et prend des risques. Ah et puisque Thierry fait ce qu’il dit, en plus d’avoir peut-être déjà téléchargé ou lu les premières parties, vous avez encore 70 pages pour goûter et voir si ça peut correspondre à vos besoins!

La couverture

L’alternative nomade: à la croisée des chemins.

Ce livre me fait aussi bien penser à « La voie du chevalier » de Fabrice Midal, « Now or never, l’urgence d’agir » d’Edel Gött qu’à des manuels de transition à l’ère numérique, recoupés avec des sources culturelles variées et inattendues. L’alternative nomade navigue entre les genres, entre les univers, remonte dans l’histoire, file au fond de notre être, nous redonne le décor et l’environnement du 21ème siècle pour pouvoir découvrir le monde d’une autre façon et y trouver notre nouveau style de vie nomade dans le Flux. D’ailleurs la couleur est donnée dès la 7ème page avec l’avertissement:

Ce livre n’est ni un essai, ni un traité d’expert, ni un document, ni un récit initiatique, ni un travail scientifique ou philosophique, ni une œuvre littéraire. Il se situe quelque part dans le flux mouvant qui interconnecte ces domaines, floutant les frontières qui jadis les séparaient. Vous ne le trouverez ni au rayon psychologie, ni au rayon sociologie, ni au rayon poli- tique, encore moins au rayon technologie, mais pour- tant il parle de tout cela.

Roman initiatique, pense bête et rassemblement de notes pour s’individuer, trouver son centre, se libérer tout en se reliant, devenir soi, pour mieux revenir vers les autres et construire ensemble, tous ces thèmes se croisent au fur et à mesure des chapitres. Je suis épaté par la capacité de Thierry à naviguer, tout en expliquant techniquement en quoi le Flux, ou le nomadisme n’a pas grand chose de nouveau. J’aime cette culture et cette richesse, le côté technique et moderne très pointu, mais qui n’hésite pas à retourner jusqu’à Siddharta ou aux aborigènes d’Australie. J’aime aussi le côté inachevé, en beta permanente, on avance, on échange, on forme, on remodèle et on teste en avançant. Par tout ça Thierry innove et ouvre des chemins peu pratiqués pour l’instant.

Recherche: Abondance et Rareté

Les chapitres 59 sur la rareté et 60 sur le partage recoupent beaucoup de ce que je dis ici, dans mes recherches et condensés sur comment lier abondance et rareté, comment se positionner alternativement sur un terrain puis sur l’autre pour profiter au maximum des propriétés techniques des terrains. Ca fait aussi très plaisir de lire quelqu’un d’autre et de voir la même chose exprimée d’une autre façon, un autre point de vue, c’est toujours rafraichissant.

L’alternative nomade, c’est aussi une description de comment sortir du cycle de croissance illimitée, comment être heureux sans être matérialiste, comment se détacher doucement des biens matériels pour se remplir de liens immatériels, s’alléger, pour redevenir mobiles.

En terme de réflexion et de business model, on en arrive à peu près au même point: puisque techniquement nous ne voulons pas nous couper du public qui nous lit, la solution reste encore et toujours dans la confiance en la bonne volonté du public de remercier ce qu’il aime en fonction de ses moyens. Offrir ce que l’on fait au plus grand nombre sans barrières à l’entrée de prix.

Dans ce sens, payer cette modique somme, pour acheter ce précieux livre, est un acte militant, qui vous apportera beaucoup de savoir, de richesse, d’ouverture et de réflexion et puis de conscience de participer à autre chose.

3 réflexions sur “Si j’étais vous, je lirai l’alternative nomade

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

); ga('require', 'linkid'); ga('send', 'pageview');