Collective Intelligence,  conscience,  Libre

L’Islande, un modèle pour la France? Et si on demandait un référendum aux Français?

Hier, j’ai rencontré une mamie de filiation monétaire Cela m’a touché car je n’ai pas connu mes grands-mères. Marie-Louise Duboin est née en 1931, fille de Jacques Duboin, secrétaire du trésor français et fondateur de la Grande Relève. Depuis 1976, la mort de son papa, Marie-Louise a repris le rôle de rédac chef de la Grande Relève et a construit, élaboré, transmis avec Attac et d’autres le travail de son père sur l’économie distributive. 39 ans déjà.

Hier, lors d’une conférence au Biocoop d’Epone, j’ai présenté en 30 minutes la même chose qu’elle présente depuis près de 40 ans, un travail initié il y a 80 ans lorsque son père a fondé l’association Le Droit au Travail et au Progrès Social et a écrit son livre « en route vers l’abondance » parmi bien d’autres..

Dans l’excellent documentaire La Dette que je recommande, Etienne Chouard explique qu’il faut une vie pour comprendre le système et pouvoir le remettre en cause et qu’on meurt ensuite, trop tard, trop vieux pour le faire bouger.

Hier en regardant le film, j’ai pleuré quand j’ai vu l’histoire du peuple Islandais qui a marché pour aller devant la maison de son président et demander un référendum populaire pour savoir si les islandais souhaitaient payer pour les banques ou les laisser faire faillite. J’ai pleuré quand j’ai vu ce peuple qui si simplement a dit NON et a dit STOP, pleuré de bonheur de voir qu’ils l’avaient fait et que c’était possible. Pleuré de voir la beauté et la force de ce peuple qui uni a su remettre les choses à l’endroit.

Aujourd’hui, malgré mon engagement intégral au service des monnaies complémentaires, je sais que cela ne suffit pas à changer le système en place et que je me dois d’aller plus loin.

J’ai envie, à la manière des Islandais de faire une pétition pour demander au Président de la République de faire un référendum pour statuer sur :
1) la dette : et si on faisait défaut?
2) la création monétaire : et si elle repassait aux mains de l’Etat?

Proposer au président de demander aux français leur avis. Qu’en dites-vous? Seriez-vous prêts à signer? Seriez-vous capable de répondre à ces questions? Serait-ce suffisant pour faire avancer le schmilblick? Merci pour vos réponses!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *